Las Famatinas: Asi Seguimos Andando (LBE23)

Cet album est disponible sur les plateformes de téléchargement et de streaming.

Las Famatinas, une aventure qui a commencé à Paris en 2015, mais dont les racines sont plus profondes. Elles remontent aux heures que nous avons passées avec Colacho Brizuela sur les routes et dans les villes du Nord-Ouest argentin et à tous ces moments de musique que nous avons partagés avec tant de personnes: familles, amis, musiciens. Porter aujourd’hui ces nouveaux arrangements, et créer un nouveau morceau, est un grand plaisir, un défi et une nécessité pour moi. Un honneur de pouvoir donner à mon tour, à cette musique du folklore argentin, en remerciement de ces heures joyeusement et profondément vécues. Le « folklore argentin » est la musique traditionnelle argentine, de l’extérieur de Buenos Aires, ce sont les rythmes de zamba, huayno, chaya, milonga campera, chamame, et bien d’autres en-core. C’est l’expression d’un peuple, d’une terre au travers de la danse et de la musique, qui a connu un grand renouveau dans les années 1960, c’est encore une musique bien jeune. Las Famatinas sont nées sur une idée originale de Colacho Brizuela, grand arrangeur reconnu depuis longtemps en Argentine et dans le monde pour son travail avec Mercedes Sosa. Las Famatinas sont les filles du mont Famatina, emblème de la province de la Rioja, dont Brizuela est originaire. L’écriture de Brizuela surgit de toute sa carrière, de toute sa vie, pour ouvrir au monde la musique de sa terre. Le répertoire s’étend de Chayas riojanas* Compilacion de chayas de Jose Oyola, El sol de la Rioja (Brizuela Cruz), Ña Lucia (Brizuela Bayala) aux grands thèmes du répertoire comme Todo Cambia (Nummhauser) – symbole de la lutte pour la démocratie dans les pays sud-américains Los Hermanos (Yupanqui), un Son para Portinari (Loro Salinas), ou encore la Zamba del Laurel (Leguizamon – Castilla). Nous remercions profondément les musiciens qui ont accepté de participer au disque : Carine Bonnefoy, Clément Petit, Baba Sacko et Rodolfo Muñoz. A la mémoire de Lorenzo Brizuela.
Ninon Valder
*Chaya : rythme de la province de la Rioja, utilisé au moment de carnaval qui est aussi le moment de l’année de remerciement à la terre, la Pachamama.

LAS FAMATINAS
Ninon Valder : Chant Bandonéon Flûte Valentine Jé : Chant Flûtes Patricia Lestre : Chant Ukulélé Violon Colacho Brizuela : Direction musicale
Musiciens invités Carine Bonnefoy : Piano (6) Clément Petit : Violoncelle (5) Baba Sacko : Kora (4. 16) Rodolfo Muñoz : cajon (14. 15) Nicolàs « Colacho » Brizuela : Saz (3), Guitare (10 .15) Caja vidalera (1.3) Pesuna (12), Udu (4)
Arrangements : Nicolàs « Colacho » Brizuela sauf A Maestro Saluzzi : arrangement Ninon Valder
Enregistrement : Hugo Briacchi à Midilive en septembre 2017 Mixage : Jean-Baptiste Brunhes et Ninon Valder au studio Le Chantier à Montreuil.

1- Seleccion de Chayas – Jose J. Oyola – chaya – 5’18 2 – Zamba del Laurel – Gustavo Leguizamon, Tejada Gomes – zamba – 4’41 3 – El Duende – Julio Olivera Chazarreta – chuntuky – 5’36 4 – Ki Chororo – Anibal Zampayo – canción – 3’29 5 – Polleritas – Julio Santos Espinosa, Manuel Jose Castilla, Gustavo Leguizamon, Raul Show Moreno – huayno – 5’01 6 – La Diablera – Hilda Herredia, Nella Castro – zamba – 6’15 7 – El sol de la Rioja – Nicolas Brizuela, Ruben Cruz – chaya – 3’46 8 – A maestro Saluzzi – Ninon Valder – aire de huayno – 1’45 9 – La Arenosa – Gustavo Leguizamon, Tejada Gomes – cueca – 3’18 10 – Los Hermanos – Atahualpa Yupanqui – milonga campera – 4’05 11 – Ña Lucia Introduction – 2’16 12 – Ña Lucia – Nicolàs Brizuela, Ines Bayala – chaya – 4’03 13 – Zamba de medianoche – Nicolàs Brizuela – zamba – 0’44 14 – Todo Cambia – Julio Numhauser -canción – 5’21 15 – Un son para Portinari – Horacio Salinas – son – 5’19 16 – Luna de carnaval – Jose Oyola – chaya – 2’35
Durée totale : 63’40

Biographies
Ninon Valder : chant- bandonéon – flûte
Elle se consacre à la musique argentine depuis 2011, après un parcours dans le jazz, la musique contemporaine et la musique africaine. Elle travaille en duo avec Colacho Brizuela depuis 2011. Diplômée du CRR de Nantes (prix de flûte etde musique de chambre), de Leeds College of Music (Master en Jazz Performance), du conservatoire de Gennevilliers (prix de bandonéon) et de l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière (section son), elle a été formé au chant par Martina A. Catella, et enseigne aujourd’hui aux Glotte Trotters. Elle développe le projet du CEREMUSA (Centre de Recherche de Musique et Transmission Orale) situé à Bethon.
Valentine Jé : flûtes – chant
Diplomée du CRR de Lyon et du Centre des Musiques Didier Lockwood, Valentine Jé a étudié avec l’improvisation avec Stéphane Guillaume, André Charlier, Benoît Sourisse, Thomas Savy, l’écriture avec Carine Bonnefoy, la musique brésilienne avec le pianiste Laurent de Oliveira et les chants du monde dans l’école de Martina A. Catella. Elle se produit avec la chanteuse Ellinoa dans le cadre d’un hommage à Bjork, avec le Snap Orchestra. Elle écrit et accompagne différentes formes dramaturgiques.
Patricia Lestre : chant – ukulele – violon
Elle joue de la musique depuis qu’elle a 14 ans. Après avoir étudié le violon au Portugal, Patricia Lestre s’installe en France où elle approfondit ses connaissances en pédagogie musicale. Sur scène, elle se lance dans une recherche personnelle et instinctive à travers la voix, le ukulele, le violon. Elle collabore au sein de plusieurs groupes qui composent son univers musical toujours en mouvement et se produit en solo.
Colacho Brizuela : arrangements – compositions
Pendant 30 ans il a été aux côtés de la grande chanteuse argentine Mercedes Sosa, comme arrangeur, directeur musical et guitariste. Ils ont enregistré ensemble plus de 30 disques, et tourné dans les plus grandes salles du monde (Carnegie Hall, Théâtre de la ville de Paris…). Il est producteur de nombreux artistes du folklore argentin comme Rubén Juárez, Dino Saluzzi, Rodolfo Mederos, Roberto Grela, Ariel Ramírez, Raúl Garello, José Oyola, Chito Zeballos, Víctor Heredia, Daniel Toro, Horacio Guaraní, Ginamaría Hidalgo, León Gieco, Julia Elena Dávalos, Los Chalchaleros, Alfredo Abalos, Teresa Parodi, Julia Zenko, Fito Páez, En 2004 il est nominé au Latin Grammy Awards, pour le disque “Tangos” (Warner) enregistré en duo avec Rodolfo Mederos.

Cet album a été réalisé avec le concours de:

E-label