Julie Alcaraz: Albeniz-Iberia Livres 1&2/Rameau: Gavotte variée

Cet album est disponible en intégralité à la vente sur la Boutique. Nous proposons toute fois ici quelques extraits de cet album.

Acheter l’album

Jean-Philippe Rameau (1683(- 1764) -)
suite en la mineur
1. VII. Gavotte et six doubles

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(Isaac Albéniz ((1860- 1909)) -)
Iberia Livres I & II
21 Air « Cache toy…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Julie Alcaraz :piano:

Un livret avec illustration est fourni lors de l’achat du disque dans sa version physique et numérique (uniquement sur notre site) ; vous pouvez toute fois retrouvez ici l’intégralité de la biographie des artistes et du texte de présentation :

Musicienne à plusieurs facettes, c’est au piano que Julie Alcaraz choisit de s’exprimer principalement. Possédant un DEM de violoncelle et diplômée de chant artiste d’origine espagnole est particulièrement attachée à défendre le répertoire d’Albéniz, à travers l’oeuvre d’Ibéria, qui tient une place toute particulière dans son coeur. Actuellement en Cursus d’Artiste Interprète au CNSM de Paris dans la classe de Denis Pascal, elle a reçu les conseils d’éminents pianistes tels que Jacques Rouvier, Hortense Cartier-Bresson, Olivier Gardon, François-René Duchable, Jean-François Heisser, Jérôme Rose, Philippe Cassard. Dès le début, sa carrière s’ouvre à l’international en tant qu’ambassadrice de musique française au Japon lors d’un concert de Gala en 2008. Elle est également reçue en Europe (Portugal, Roumanie, Espagne), aux Etats Unis (New York» International Keyboard Institute»), puis tout récemment à Londres en première partie du récital du pianiste concertiste Barry Douglas. C’est une invitée régulière des salles et festivals parisiens (Festival Chopin,Salle Gaveau, Grand Palais, Festival «Jeunes Talents», Cité de la Musique, Théâtre Impérial de Compiègne, Château de Fontainebleau), mais également en province (festival « 1001 Notes »). Chambriste confi rmée et appréciée, elle est deux fois lauréate du prix de l’Académie Ravel et collabore avec les musiciens de l’orchestre « Bordeaux Aquitaine », ainsi qu’en formation sonate aux cotés de la violoniste Marie -Claudine Papadopoulos. Elle fut récemment l’invitée de France Musique dans l’émission « Générations Jeunes Interprètes » présentée par Gaëlle le Gallic notamment au côté d’Emmanuelle Bertrand et partage régulièrement la scène lors de diverses tournées de concerts (Paris, Agen, Landes) avec la violoncelliste Marion Platero. lyrique, elle Nous la retrouverons en août en récital et musique de chambre lors de nombreux festivals tels que : « Liszt en Provence », « Clandeboye Festival » « festival international de Dinard », ainsi qu’au festival « Un piano sous les arbres ». Julie vient de remporter le 3e prix au concours International Mackenzie de New York, et est lauréate des Fondation Cziffra et Meyer ainsi que du Mécénat musical Société Générale pour l’enregistrement de son premier disque. Elle est soutenue depuis 2017 par le Club Soroptimiste d’Agen et fut lauréate du Prix « Daniel Dechico » en 2005. enrichit sans cesse son jeu pianistique par cette pluralité musicale

Note d’intention Iberia est l’oeuvre pour laquelle j’ai eu le plus gros coup de coeur au cours de mes études musicales. Ce coup de coeur, je le dois a un pianiste particulier, Olivier Chauzu, que j’eus la chance d’entendre petite dans l’intégrale de cette oeuvre magistrale d’Albéniz. Mes origines basques et espagnoles m’ont inévitablement entraînée vers cette musique. C’est incontestablement la raison pour laquelle je me sens particulièrement proche de ce compositeur et de son langage musical si dense, contrapuntique, lyrique, chaleureux, mélancolique, virtuose et brillant à la fois. Je trouve qu’il rend dans cette oeuvre un hommage poignant à l’Andalousie, si chère à son coeur. L’interprétation que je propose ici de ces deux premiers cahiers est le refl et d’un travail de fond sur trois ans, mais il serait prétentieux de dire que c’en est une version défi nitive, sachant qu’il faut certainement toute une vie pour mener à bien cette quête de vérité musicale. J’ai trouvé intéressant d’associer à Ibéria, la « Suite en la mineur » de Rameau, dont j’ai enregistré ici un extrait. Il faut pour cette musique, comme pour celle d’Albéniz, un jeu pianistique précis et perlé rappelant celui du clavecin. Finalement, toute la musique du début du XXe siècle ne saurait exister sans les fondations de l’écriture pianistique qu’ont apportées les compositeurs de l’époque baroque, et c’est ce lien incontestable que j’ai voulu ici mettre en évidence en mariant ces compositeurs dans ce disque.

Le Théâtre Impérial de Compiègne Ce joyau architectural, dont la construction débuta en 1867 à la demande de Napoléon III afin de divertir la cour qui l’accompagnait pendant ses séjours à Compiègne, fut inauguré, après un long sommeil, en 1991. Exceptionnel par son volume, le Théâtre Impérial l’est également par ses qualités acoustiques. Le célèbre chef d’orchestre Carlo Maria Giulini considérait l’acoustique de la salle « comme une des plus parfaites au monde, plus accomplie que celle du Musikverein de Vienne, pourtant la référence en la matière ». Haut lieu de la musique et de l’art lyrique, le Théâtre Impérial de Compiègne donne à voir et à entendre le répertoire de l’époque baroque à nos jours, et accorde une place toute particulière à la voix et à la musique française. Placé sous la direction artistique d’Eric Rouchaud et fort d’un projet ambitieux, le Théâtre Impérial produit ou participe à la production d’opéras et de spectacles de théâtre musical. Il présente des solistes et des ensembles musicaux de premier ordre, tout comme il soutient l’émergence de jeunes talents. Il ouvre ses portes à des enregistrements pouvant ainsi bénéficier de son acoustique extraordinaire. Sa notoriété et son succès auprès du public comme des artistes reposent notamment sur des compagnonnages et résidences artistiques et sur sa programmation ouverte à la diversité des formes musicales et lyriques (concert, récital, musique de chambre et symphonique, opéra…). Pour cet enregistrement, Julie Alcaraz joue sur le piano Steinway « Grand Concert » du Théâtre Impérial. Théâtre Impérial de Compiègne Direction Eric Rouchaud 3 rue Othenin – 60200 Compiègne www.theatresdecompiegne.com
Remerciements : Pour leur aide à la réalisation de cet album, Julie Alcaraz souhaite remercier : – Sa maman Sylvie Rambaud – Sa professeur du CNSM de Paris : Hortense Cartier-Bresson et son assistant Fernando Rossano – Les autres professeurs lui ayant fait travailler les oeuvres enregistrées lors de Master class : Jean-François Heisser, Denis Pascal, Joaquin Achucarro, Luis Fernando Perez, Jacques Rouvier, Prisca Benoît, Claire Désert – Le CNSM de Paris et son directeur Bruno Mantovani , ainsi que le cycle de perfectionnement (DAI) lui ayant permis de continuer sa recherche sur cette musique – Les organisateurs de concerts l’ayant programmée dans des oeuvres d’Albeniz – Le Théâtre Impérial de Compiègne – La fondation Meyer et le Mécénat musical Société Générale pour le fi nancement du disque – Le label Les Belles Ecouteuses pour l’enregistrement du disque Le label Les Belles Ecouteuses souhaite remercier l’Association Jeunes Talents et son directeur Laurent Bureau pour leur avoir fait découvrir Julie Alcaraz. Et la famille Quignard-Agostini pour l’hébergement durant l’enregistrement. Albeniz – Iberia 1&2

Enregistrement réalisé au Théâtre Impérial de Compiègne(Oise) du 28 au 30 novembre 2016
Direction artistique : Antoine Pagnier| Ingénieur du son : Solene Manceau et Nicolas Bouvier).
Crédits photos : D.R./ Julie Alcaraz/2018
Cet album a été réalisé avec le partenariat et soutien des institutions et/ou mécènes suivants :

E-label