Serioso Celli / Fiitzenhagen – Matz – Piazzolla (LBE 13)

Cet album est disponible en intégralité à la vente sur la Boutique. Nous proposons toute fois ici quelques extraits de cet album.
Acheter l’album
< Celli Livret 8 pages.inddClip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Rudolf Matz (1901-1988)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Astor Piazzolla (1921-1992)
La Muerte del Angel (arrgt pour quatuor de violoncelles de Gaël Seydoux

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Anonyme
Tango pour quatuor de violoncelles

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

.
Serioso Celli | Quatuor de violoncelles

À l’instar du violoncelliste allemand Wilhelm Fitzenhagen qu’elles ont choisi d’enregistrer, les musiciennes du quatuor Serioso Celli sont de jeunes solistes virtuoses et musiciennes d’orchestre à la personnalité de chambristes. Au centre de cet enregistrement, l’oeuvre en cinq mouvements du violoncelliste croate Rudolf Matz est l’une des plus grandes partitions pour quatuor de violoncelles. En complément d’un répertoire dédié à cette formation s’ajoutent des transcriptions de tangos, dont La Muerte del Angel composée par Astor Piazzolla. L’oeuvre du bandonéoniste argentin qui avait un penchant pour le violoncelle – il dédia à Rostropovitch l’une de ses plus grandes partitions – s’adapte merveilleusement à toute forme d’arrangements.

birnbaum-lea-1402-2

Léa Birnbaum

Léa Birnbaum étudie le violoncelle au Conservatoire du 13e arrondissement de Paris dans la classe de François Salque. En 2004, elle poursuit son apprentissage auprès de Philippe Muller et Ophélie Gaillard à l’ERD d’Aulnay/bois avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2008 dans la classe de Roland Pidoux. Elle y obtient son Master en 2012.
Parallèlement, Léa bénéficie des conseils de Frans Helmerson, David Geringas, Nathalia Gutman, Gary Hoffman, Tanya Tompkins ou encore Ralph Kirshbaum. Elle a la chance de travailler pendant une année avec Karina Georgian à Manchester, dans le cadre du programme Erasmus.
L’intérêt qu’elle porte à l’interprétation des œuvres sur instruments d’époque la conduit à un Master de Musique Ancienne à la Juilliard School de New York, où elle se voit offrir une prise en charge financière totale et reçoit l’enseignement de Phoebe Carrai. Pendant ses études, elle fait partie de l’ensemble Juilliard415 qui se produit sous la direction de Jordi Savall, William Christie, ou encore Ton Koopman et participe à la tournée en Asie en juin 2013.
Elle collabore régulièrement avec les orchestres baroques New York Baroque Incorporated, Clarion Music Society, Pulcinella, ou encore TafelMusik à Toronto, Canada.
Léa se produit sur instrument d’époque en compagnie de Robert Mealy, Cynthia Roberts et Christoph Hammer lors du Festival de musique ancienne de Ausgburg, puis au Festival OudeMuziek de Utrecht.
Elle joue également au sein de l’Ensemble de Violoncelles de Paris fondé par François Salque, formation invitée au Théâtre de la Ville et du Châtelet à Paris, Grand Théâtre du Havre, ainsi qu’aux festivals de Prades, Beauvais, Festival des Abbayes, Musique en Albrais, Voutes Celéstes, et du Val d’Aulnay.
Elle a récemment participé au concert d »inauguration du 6e Continent pour l’Unesco au Mémorial de la Grande Guerre de Péronne et a eu l’occasion de se produire en compagnie de son frère Joseph à l’Eglise Saint Ephrem à Paris.
Sa passion pour l’orchestre la conduit à se produire en Europe, Asie, Amérique du Nord et Afrique du Nord. Elle est invitée au Britten Pears Young Artist Program 2014 et joue à Aldeburgh sous la direction de Christian Zacharias. Léa est également nommée Apprentie de l’année 2012-2013 à l’académie de l’Orchestre National du Canada à Ottawa, sous la direction de Pinchas Zukerman. Elle a la chance d’être amenée à se perfectionner pendant les stages du Jeune Orchestre Atlantique de l’Abbaye Aux Dames.
Léa vient de remporter un poste de violoncelliste tuttiste à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, et elle prendra ses fonctions dès avril 2015.
Elle joue sur un instrument baroque généreusement prêté par le Fonds Instrumental Français et elle est lauréate 2012 et 2013 de la Société Générale et de l’Adami, ainsi que de la Fondation Gluck à New York.

chauvenet-sophie-1401

Sophie Chauvenet
Sophie Chauvenet étudie le violoncelle à Reims avec Marc- Didier Thirault. Elle part ensuite à Paris, prendre des cours avec Marc Coppey, puis intègre le CNSMDP dans la classe de Philippe Muller où elle obtient en juin 2008 son prix mention très bien à l’unanimité. Avec le Trio Voltaire elle est admise dans la classe de Musique de Chambre de Pierre Laurent Aimard et obtient une mention très bien au Prix de Musique de Chambre.
Lauréate de plusieurs concours, elle remporte en 2005 le 1er prix du Concours International Maurice Gendron, le 1er prix niveau Excellence du Concours Rampal et est demi-finaliste du Concours Lutoslawski en 2007.
Pendant ses études, elle a profité des conseils de grands Maîtres tels que C. Coin, T. Tsutsumi, A. Meneses, G. Hoffman, W. Kuijken, R. Aaron, M. Perenyi.
Ses expériences avec différents orchestres lui ont permis de travailler avec de grands chefs, notamment E. P. Salonen, P. Jordan, J. C. Casadesus, C. Von Dohnany, M. Albrecht, C. Eschenbach, V. Gergiev, Janoski, Seiji Osawa, M-W. Chung, P. Jrvi, M. Franck, T. Sokhiev.
Depuis 8 ans, elle travaille régulièrement avec l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
Elle fait partie de plusieurs ensembles de musique de chambre dont le trio Voltaire, un quatuor, un ensemble de violoncelles, et un duo violoncelle/piano.

quero-armance-1401

Armance Quéro

Armance Quéro obtient en 2012, un premier prix à l’unanimité, première nommée, au CNSMD de Paris dans la classe de Roland Pidoux et de Xavier Phillips. Enregistré et retransmis sur France Musique, elle joue, lors des 25e Rencontres de Violoncelles de Bélaye, le 1er Concerto de Chostakovitch avec orchestre. Elle est passionnée par la musique de chambre.
Elle a eu l’occasion de se produire à la Salle Pleyel avec le Quatuor Tosca, à la Fondation des Etats-Unis à Paris, au Château de Maintenon, à la Salle Cortot, au Festival de musique française de Debrecen en Hongrie, aux Concerts d’Esther… Elle est régulièrement invitée à jouer dans des festivals, tels que BWD12 à Saint-Victor-sur Loire, Traiettorie à Parme, Le Chant de la Rive à Saint-Paul de Léon, AJAM en Alsace, Festival Messiaen à la Meije, aux côtés de David Gaillard, Ayako Tanaka, Laurent Wagschal, Samuel Etienne, Hae-Sun Kang, Vincent Pasquier, Jérôme Voisin, Olivier Doise, Alexandre Chabod…
Particulièrement intéressée par la musique contemporaine, elle est amenée, en tant que violoncelle solo, à jouer sous la direction de Pierre Boulez en 2009, dans le cadre de l’Académie d’orchestre de Lucerne. En 2012, elle fait une création Mosaïque de Marcin Stanczyk pour violoncelle et dispositif électroacoustique avec l’Ircam qui vient notamment de sortir en CD.
Elle suit un an durant l’enseignement de Miklos Perényi à la Liszt Académie de Budapest et participe également aux master-classes de Gary Hoffman, Anner Bylsma, Reinhard Latzko, Philippe Muller et Jakob Kullberg. Elle s’est déjà distinguée dans plusieurs concours internationaux, notamment en remportant en 2010, le 3e prix au Concours international de Belgrade, ainsi que le Prix Carter et une bourse au Concours Flame, en 2009.
Armance Quéro est lauréate boursière de l’Adami et de Mécénat Musical Société Générale pour l’année 2012-2013 et lauréate de la Fondation de France en 2014.

Robineau Elise

Elise Robineau
Elise Robineau débute le violoncelle avec Hélène-Marie Foulquier au CRR de Caen, puis avec Marc-Didier Thirault au CNR de Reims où elle obtient son prix de violoncelle en 2005 et de musique de chambre en 2006.
Admise la même année au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris au sein de la classe de Philippe Muller, elle en sort diplômée en 2010.
Elise a eu l’opportunité de travailler avec Marc Coppey, Claire Désert, Cyrille Lacrouts et a participé à des master-classes avec Gary Hoffman, Peter Bruns, Hatto Beyerle, Graciane Finzi. Elle s’est déjà produite avec l’orchestre de Caen, l’ensemble Fa, l’ensemble Manifesto, l’orchestre de Lille ainsi que l’orchestre de l’Opéra de Paris.
Elise a intégré l’Orchestre National du Capitole de Toulouse en 2009 et est désormais violoncelle co-soliste.

Enregistrement réalisé au Studio CSD, Troyes (France) les 02 & 03/05/2015
Direction artistique : Antoine Pagnier
et Ingénieurs du son : Jean-Christophe Banaszak assisté de Benoit Frison.
Crédits photos : Romain Rouger pour la couverture de l’album.
Les notices et photos des biographies des artistes sont la propriété de l’Association Jeunes Talents de Paris.
Cet album a été réalisé avec le partenariat du Festival Européen Jeunes Talents 2015.

affiche2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E-label