Sextuor les Alizés

sextuor

Johannes Brahms (1833 – 1897)
Sextuor n°1 op. 18 en sib Majeur, pour cordes : deux violons, deux altos et deux violoncelles (1860) (extraits)

III. Scherzo: Allegro molto

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

IV. Rondo: Poco Allegretto e grazioso,

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Enregistrement réalisé dans le cadre du Festival du Bureau des Etudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en janvier 2011, Salle Maurice Fleuret, CNSM de Paris.
Prise de son, Montage, Mixage et Mastering réalisés par les étudiants de la Formation du son du CNSM de Paris :Etienne Caylou, Camille Frachet, Florent Ollivier et Moritz Reich.
Remerciements à Monsieur Bruno Mantovani, Directeur du CNSMD de Paris et à toutes ses équipes ayant permis la réalisation du Festival du BDE du CNSMD de Paris ainsi que pour leur aimable autorisation à la diffusion de cet enregistrement sur notre site.
Crédits photographiques (c) D.R./2011

bde-logo

Le Sextuor les Alizés

Le Sextuor Les Alizés s’est formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en septembre 2009. Cette aventure musicale débute avec les musiciens Matthieu Latil et Thibaut Maudry aux violons, Elisa Huteau et Amandine Robilliard aux violoncelles et enfin Marine Gandon et Sonia Laziz aux altos.
L’ensemble est rapidement amené à se produire, notamment au Festival d’Essaouira en avril 2010 pour deux concerts, puis au Grand Salon des Invalides en juin de la même année. En septembre 2010, ils se produisent en concert à l’Abbaye de Baume les messieurs avec Roland Pidoux lors de la semaine musicale Jura Tempo.
Ils intègrent le Cycle de formation supérieur du CNSMDP en septembre 2010, dans la classe de Philipe Bernold et Emmanuelle Bertrand. C’est Hélène Barre qui reprendra la place de Marine Gandon en janvier 2011.
La passion de la musique de chambre, qui anime chacune des personnalités de l’ensemble, et le souci de présenter des programmations audacieuses, amène Les Alizés à diversifier leur formation. Ainsi ils se produisent parfois lors du même concert en duos, trios ou quintette à cordes. Ils projettent de se produire avec une mezzo soprano, dans une transcription de certains des lieders de Berg.
Leur site : http://www.sextuorlesalizes.com/

Les musiciens du Sextuor Les Alizés :

matthieu
Matthieu Latil commence le violon à l’âge de 7 ans. Après l’obtention de son diplôme à la Rochelle, il entre au Conservatoire de Boulogne dans la classe de Suzanne Gessner où il obtient ses prix de violon et de musique de chambre. C’est en 2005 qu’il entre au CNSM de Paris. Il y obtiendra son prix dans la classe de Régis Pasquier. Il joue au sein de prestigieux orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre national de Paris, l’Ensemble intercontemporain,… dirigés par des chefs tels que P. Boulez, C. von Eschenbach, P. Jaärvi,…

thibaut1
Thibaut Maudry est diplômé du Conservatoire Régional de Lyon dans la classe d’Isabelle Reynaud. Après un cursus à la Schola Cantorum auprès de Jean Lenert, il entre en 2008 au CNSM dans la classe de Sylvie Gazeau et José Alvarez. Il bénéficie des conseils de Marc Coppey pour la musique de chambre qui le passionne. Depuis 2006, il poursuit une formation de violon solo à l’Orchestre de chambre de Montpellier sous la direction de Jean Lenert.

sonia1
Sonia Laziz est diplômée du Conservatoire de Nîmes en 2004 et remporte la même année le Grand Prix de la ville à l’alto. Elle arrive ensuite à Paris où elle se perfectionne avant de rentrer au CNSMDP dans la classe de Pierre-Henri Xuereb. En 2007, elle fonde le trio Spiritus qui est sélectionné par Jeunes Talents et lauréat du Concours Musiques d’ensemble 2008 et avec lequel elle se produit dans de nombreux festivals français. Elle joue au sein de l’Ensemble intercontemporain sous la direction de Suzanna Malki.

Hélène Barre est diplômée du Conservatoire de St Maur les fossées, où elle a étudié avec Marie Christine Witterkoer. Elle intègre le CNSM de Paris en 2009 dans la classe de Sabine Toutain. En 2008, elle fonde le quatuor Hoffmann, dont le projet est d’aborder l’ensemble du répertoire sur les instruments d’époque correspondants. Elle joue régulièrement avec l’orchestre Les Siècles, dirigé par François Xavier Roth.

elisa
Elisa Huteau commence le violoncelle avec Phillipe Bary ; elle obtient son premier diplôme dans la classe de Daniel Raclot, . C’est en 2007 qu’elle entre au CNSMDP dans la classe de Jérôme Pernoo. Passionnée par la diversité des expériences musicales, elle se produit plusieurs fois en musique de chambre notamment au Maroc, en soliste avec l’Orchestre de Barcelone, l’Opéra du Caire et d’Alexandrie, l’Ensemble Parisien, et au sein de l’Orchestre de Lille. Elle a fait partie d’un groupe de chanson française Le chien d’en face, et participe en juin 2010 à la tournée nationale du chanteur Stanislas. Elle joue sur un instrument prêté par le Fonds Instrumental Français.

amandine
Amandine Robilliard choisit le violoncelle à l’âge de sept ans. Après avoir obtenu un premier prix au Conservatoire Régional de Lyon, elle entre en 2006 au CNSM de Paris dans la classe de Roland Pidoux et Xavier Phillips, où elle poursuit actuellement ses études. Passionnée par la musique de chambre, elle se produit plusieurs fois dans divers festivals et crée son propre évènement culturel en septembre 2010 « Jura Tempo, une semaine musicale classique et jazz », édition à laquelle participe le Dextuor Les Alizés. Elle crée plusieurs pièces contemporaines pour violoncelle seul notamment à l’Ircam et à Radio France. Elle joue sur un violoncelle Vuillaume, prêté par le Fonds instrumental Français.

Une réflexion sur “ Sextuor les Alizés ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

E-label